ORIGINES ET PRINCIPES DE LA NORME MSI 20000

Norme MSI 20000 : Origines et principes ?

P

lus qu’un simple indicateur financier, la norme MSI 20000 est considérée comme le standard de la bonne santé financière des entreprises et institutions. En effet, cette norme permet de statuer sur la solidité et la performance d’une entité économique, par rapport au secteur d’activité dans lequel cette dernière évolue. Elle permet en outre de rendre plus claire une situation,à toute partie tierce, souhaitant collaborer avec une entreprise : clients, fournisseurs, actionnaires, investisseurs, créanciers, partenaires commerciaux …

Partant d’une approche scientifique et d’une logique mathématique, la norme MSI 20000 est objective et universelle. Le diagnostic se fonde sur l’analyse des états financiers complets et détaillés de l’entreprise, approuvés par les commissaires aux comptes.
Qu’elle est l’origine de cette norme ? Et quel sont ses principaux critères ?

Origines de la norme MSI 20000

L’idée d’une certification financière a été pensé suite à l’un des plus grands scandales financiers contemporains : l’affaire Enron. Cette entreprise qui détenait la 7ème plus importante capitalisation boursière mondiale, a connu une valorisation exponentielle, grâce à l’encensement irrationnel des analystes financiers et médias. Toutefois, le gonflement de la valeur boursière d’Enron était purement artificiel : elle avait recours à la création de sociétés écrans et à la falsification de ses comptes, en vue de camoufler son déficit et de disperser l’opinion public.
Mais la norme MSI 20000 a définitivement vu le jour au lendemain de la crise des subprimes, dans un contexte économique fragilisé et un environnement financier marqué par la frilosité récurrente des marchés.
Impulsée en 2001 d’une élite d’acteurs opérant en finance de marché ; experts et professionnels de la finance d’entreprise, ne s’y sont réellement et concrètement penchés qu’en 2007, pour rendre une première version de cahier des charges en 2008.

Norme MSI 20000 : les principaux critères

Le challenge était de créer un standard universel qui décrirait de manière exclusive la situation financière de n’importe quelle entreprise, à l’échelle internationale et tout secteur d’activité confondu.La situation financière d’une entité économique est reflétée par l’évaluation de la qualité de sa gestion financière.

A l’issu de ce diagnostic, complet et approfondi, le certificateur est en mesure de se prononcer sur la conformité de l’entreprise au standard MSI 20000, définie comme le standard de la qualité financière. Parallèlement, conformément à la réglementation internationale des certifications systèmes, le processus ne s’achève pas à cette étape, puisque l’organisme de certification mène des audits annuels de contrôle, tout au long de la période de validité du certificat (3 ans).

L’analyse des données collectées, est axée sur deux critères, qui sont la solidité et la performance financière :

Solidité financière

La solidité financière d’une entreprise est évaluée à partir des thèmes suivants :

  • Les actifs
  • Les passifs
  • Les risques
  • Les liquidités
  • Le cycle de l’exploitation
  • Les ressources humaines

Performance financière

La performance financière d’une entreprise est évaluée sur la base des thèmes suivants :

  • Rentabilité de la création de valeur
  • Rentabilité globale nette
  • Rentabilité opérationnelle
  • Rentabilité financière
  • Rentabilité économique
  • Rentabilité commerciale
Par | 2018-03-30T08:40:19+00:00 janvier 25th, 2018|0 Commentaires

Votre commentaire